Prés humides

Inondées une partie de l'hiver, ces prairies accueillent en été des génisses qui produiront, en première approximation, de l'ordre d'une tonne de viande par an à l'hectare. C'est un ordre de grandeur basée sur l'hypothèse que si on met une dizaine de génisses dans un prés d'un hectare (par exemple un carré de 100 mètres de coté), le gain de poids de chaque animal sera d'une centaine de kilos. En réalité c'est peut être plus ? J'aimerais avoir des chiffres réels mais je n'ai pas eu le temps de faire des recherches approfondies sur le WEB. Si un des lecteurs de ce blog a des informations, elles seront les bienvenues. De telle données sont essentielles pour comprendre le monde qui nous entoure, c'est étonnant qu'elles ne fassent pas partie des programmes d'enseignement à une époque où on parle tellement d'environnement et d'écologie...

Commentaires

  1. A cette-ci, je ne peux plus calculer....
    En tout cas, les couleurs sont belles et le ciel est clair, ce n'était pas le cas, partout aujourd'hui.

    RépondreSupprimer
  2. Ce n'était pas le cas aujourd'hui dans la vallée de la Vingeanne. La photo date des dernières crues, en janvier :-).

    RépondreSupprimer
  3. Pour toute question sur l'agriculture, je ne peux que conseiller la lecture du blog de Paysan Heureux : http://paysanheureux.canalblog.com/

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Poste de radio à galène

Nouvelles cultures

Prunes de moisson