A la bonne franquette

Imaginez, dans un hameau isolé, une petite maison endormie, froide et humide. Nous nous y sommes donné rendez-vous, mon frère et moi, par un matin d'hiver, alors qu'un épais brouillard enveloppait la campagne. Imaginez la maison qui s'éveille et qui revit, avec un bon feu dans la cheminée de la cuisine. Très vite l'atmosphère se réchauffe et les préparatifs de cette journée un peu particulière - le jour du poulet - peuvent commencer. Ce soir, la pièce sera pleine de gens affamés qui viendront partager un moment de convivialité et de simplicité. Au menu, un chapon de près de 4 kilos cuit à la broche dans l'âtre, des châtaignes grillées dans la braise, de la terrine de sanglier, des pommes de terre au four accompagnées de beurre d'escargot, crème fraiche et ciboulette, des tranches de lard rôties pour les plus gourmands, et en dessert des crêpes et des sablés réalisés sur place.

Ce qui fait l'intérêt et la richesse d'un tel évènement, ce ne sont pas uniquement les saveurs d'un succulent et copieux repas. C'est aussi l'ambiance, l'atmosphère d'une journée à la campagne, avec une grande balade en plein air l'après-midi, le plaisir de revoir des lieux familiers, et de transmettre un petit peu de ce qu'on a reçu. 

Commentaires

  1. Image réjouissante réchauffante par ces temps et photo salivante.
    HUMM on en mangerait!

    RépondreSupprimer
  2. Moments privilégiés !
    Ça n'empêche qu'on s'inviterait bien, ça fait saliver !

    RépondreSupprimer
  3. Bon ben ma mère et ma tante ont tout dit... je n'ajouterais qu'une chose: on a oublié de m'inviter???!!!
    Bonne soirée à vous tous et si j'ai bien compris, bonnes retrouvailles!!!

    RépondreSupprimer
  4. En fait on a fait cuire ce poulet dans la semaine entre noël et le nouvel an, avec les "gens de Nouvelle Calédonie" qui étaient de passage en métropole. Une sœur de Corinne, notamment, se rappelait d'une soirée poulet mémorable il y a plus de 20 ans, au même endroit :-).

    RépondreSupprimer
  5. De la bonne nourriture mangee en famille et amis... bien sur qu'on s'en souvient meme 20 ans apres.

    RépondreSupprimer
  6. Il faut dire aussi que mon frère a une recette spéciale avec du harissa, façon méchoui :).

    RépondreSupprimer
  7. Quand il s'agit de bien manger , ça réagit vite les coms

    RépondreSupprimer
  8. A propos, la galette était réussie à Bonneville ?

    RépondreSupprimer
  9. Je ne l'ai pas encore faite ,aujourd'hui la flemme , peut-être demain ou après selon ,
    C'est comme ça la retraite , c'est quand on a le temps!!!!!

    RépondreSupprimer
  10. Je vois qu' Henriette a déjà pris la mentalité des retraités, je ne me rappelais plus que c'était aussi rapide .........

    RépondreSupprimer
  11. Oui Marie-Thérèse , j'ai un bon entraîneur à la maison .

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Poste de radio à galène

Nouvelles cultures

Variété anciennes de pommes