Patinoire municipale

Il y a quelques jours, je vous avais montré cette prairie couverte de neige. En fondant, la neige a fait monter la rivière, puis un froid mordant s'est installé et a transformé cette eau de crue en une immense plaque de glace qui supportait mon poids (avec des craquements sinistres, mais il n'y a pas plus de 10 centimètres d'eau sous la glace, donc je ne risquais pas grand chose...). J'ai fait des glissades, profitant de ces circonstances exceptionnelles, avec en prime une lumière fabuleuse. Il arrive parfois que des restes de crue gèlent dans les prés, mais je n'avais jamais vu une glace aussi pure et lisse sur une telle surface.

Commentaires

  1. Impressionnant ! Oui, j'avais remarqué dimanche que dans les prés à proximité de la Saône, l'eau ne s'était pas complètement retirée, à l'heure actuelle c'est sûrement gelé aussi.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Poste de radio à galène

Un bouquet de fleurs sauvages

Nouvelles cultures