Combe

Cette combe était le terrain de jeu privilégié de mon enfance et de celle de beaucoup d'autres habitants de mon village. Il faut juste faire attention aux vipères !

Commentaires

  1. Oui, une enfance heureuse parce qu'on avait beaucoup de liberté, la seule limite étant de ne pas faire de bêtise, et aussi beaucoup de temps libre. Nous n'étions pas "embrigadé" dans des activités organisées par des adultes. Au contraire, nous inventions nos propres jeux et nos propres mondes.

    RépondreSupprimer

Publier un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Prunes de moisson

La glycine et le lila

Poste de radio à galène