Le jardin du grand père de Nathalie (2)

Le Jardin était entouré d'un mur de pierres haut de deux mètres qui en faisait un univers à part entière, coupé du reste du monde, et qui le protégeait du vent. Les espaces de cultures étaient séparés des allées par des bordures de ciment. Les légumes y prospéraient dans une terre noire, enrichie chaque année. Il y avait aussi des fleurs bourdonnantes d'insectes, des châssis de forçage surmontés de vieux panneaux vitrés, un tas de composts d'où émanait une odeur de paille, des futs métalliques remplis d'eau de pluie et un appentis où le grand père de Nathalie remisait ses outils. Il régnait dans ce jardin une atmosphère particulière de vie à la campagne, une authenticité qui avait profondément touché l'enfant que j'étais à l'époque. C'était il y a trente cinq ans.

Commentaires

  1. 35 ans ce n'est qu'une goutte d'eau dans l'océan du temps. A notre échelle c'est un peu moins que la moitié de la durée d'une vie moyenne. Il n'en reste pas moins qu'en très peu de temps nous avons radicalement changé de civilisation. Le grand père de Nathalie était un fantôme du 19e siècle égaré dans le nôtre. Nous, qui avons connu ces gens, ces ambiances, ces odeurs d'appentis, peut-être cela nous a-t-il touché si fort à l'époque pour la raison que nous avions l'intuition diffuse que c'était l'image de la fin d'un monde. Qu'est ce qu'il en sera dans 35 ans ? Nous le verrons peut-être… Ceci dit y a pas plus épandeur de Round up en tout genre que les vieux. Nos parents c'est aussi la génération Formica…

    RépondreSupprimer
  2. Cette atmosphère de paille et d'arrosoir, on la retrouve encore un peu à 35 Kms de Dijon, comme si l'esprit de la ville, avec ses gazons et ses piscines, grignotait celui de la ruralité à raison d'un kilomètre par an...

    RépondreSupprimer
  3. Je ne me souviens plus de la variété (peut être Vivarosa), mais le goût des fraises n'est pas terrible ! Le coté décoratif est sympa, c'est un compromis original entre décoration et consommation :-).

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Poste de radio à galène

Nouvelles cultures

Prunes de moisson