Premières fraises

Ma première fraise a été mangée par "the public enemy number one", nom de code : Eguesse. Comme l'objet de délit devait pas être assez sucré à son gout, l'oiseau m'a laissé les quelques autres fruits à peine mûrs que j'ai engloutis de peur qu'ils disparaissent dès le demain...

Commentaires

  1. Il faut se méfier de la pie voleuse !
    Celles qui restent ont tout de même l'air d'être appétissantes.

    RépondreSupprimer
  2. Vous avez tout mangé, il n'en reste vraiment plus ? Quel dommage, j'en aurais bien mangé une !!

    RépondreSupprimer
  3. Hum,
    L'envie de croquer est irrésistible...je vais aller vérifier si je ne vis pas le même drame dans mon jardin.
    André Claude

    RépondreSupprimer
  4. Hello from London

    méfie toi alors pour tes groseilles rouges et juteuses....Sophie

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Poste de radio à galène

Un bouquet de fleurs sauvages

Nouvelles cultures