Derrière le mur

Je suis depuis toujours fasciné par les clos, les cours, les parcs et les jardins cachés derrière des murs. J'imagine qu'en franchissant les portes, souvent fermées, qui protègent ces lieux, on arrive dans un havre bien protégé, avec une histoire et une âme. Parfois, le mur n'est pas si haut. On peut regarder par dessus et se prendre à rêver d'être le propriétaire d'un verger prodigue de fruits succulents.

Commentaires

  1. Comme le verger de "l'ane culotte".

    RépondreSupprimer
  2. Quel est donc cet âne qui n'apparait que sur deux pages Internet (recherche Google) dans le monde entier ? Il doit être très vieux ! Je n'ai pas pu trouver de renseignement sur ces pages où il est juste cité.

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour Olivier, je suis encore régulièrement profiter de votre photos. Ils sont tellement claires et nettes, il est juste d'être là. Si vous aimez écouter de la musique en ligne, vous souhaitez mai à examiner certains de mes derniers blog posts. Merci, Passy

    RépondreSupprimer
  4. Toc, toc, toc, on peut entrer ??...

    RépondreSupprimer
  5. Oui, c'est bien ça, on a envie de pousser la porte pour aller, pourquoi pas, "marauder" quelques bons fruits qui sont sûrement d'anciennes variétés, d'ailleurs je vois des poires bien tentantes..... C'est bien connu, les fruits les meilleurs sont ceux cueillis sur l'arbre.

    RépondreSupprimer
  6. Olivier, "l'ane culotte" est un livre d'Henri Bosco, qui a aussi ecrit "le mas Theotime" (c'est un de mes livres francais preferes).
    Il y a tres longtemps (j'etais toute petite), il y avait eu soit un film ou feuilleton televise.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Poste de radio à galène

Nouvelles cultures

Variété anciennes de pommes