Colza

Ce champ de colza est l'occasion d'une photo d'un soir de printemps. C'est aussi le témoin du développement d'une agriculture intensive qui grignote le diversité de la nature. Je vois de plus en plus souvent des gens promener leur chien ou leur bébé sur une route bien droite qui traverse la plaine monotone et disparait avec l'horizon, parce qu'il ne reste plus de chemin, de muret, de haie, de verger, de pré dans certains villages. Alors on suit la route, d'un coté ou de l'autre du village, puis on fait demi-tour et l'on rentre chez soi en compagnie des voitures anonymes et bruyantes qui ne font que passer.

Commentaires

  1. C'est un paysage a l'Americaine. C'est dommage qu'il n'y a plus de petits murs et sentiers... C'etait un des charmes de la France.

    RépondreSupprimer
  2. Comme quoi la bourgogne a quelques similitudes avec la Champagne jolie... heuuuu jolie c'est ironique... pour moi ça manque de relief! Et pis ce jaune colza... enfin bravo pour la photo je me revois il y a un peu plus de 2 ans en arrière, c'est très réaliste!

    RépondreSupprimer
  3. Bien sûr , ces champs de colza illuminent la campagne, mais c'est éphémère, ça fait de belles photos tout de même .
    Pour trouver encore des buissons, des sentiers perdus et autre diversité de la nature, venez en Haute-Saône, là vous ne serez pas déçu, la France profonde existe encore et c'est tant mieux, je ne m'en lasse pas, c'est ressourçant !

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Poste de radio à galène

Nouvelles cultures

Variété anciennes de pommes