Articles

Affichage des articles du décembre, 2008

Beneath a steel sky

Image
Une eau cuivrée sous un ciel de bronze, une eau de bronze sous un ciel de plomb. Nous sommes presque au pied du (grand) pont de la Ramisse, sur le cours de la Vingeanne. La rivière prend ses couleurs de crue. Le sol est gorgé d'eau. Les lourd nuages n'ont laissé filtrer le soleil que quelques minutes dans la journée. Je passais en voiture à ce moment précis et j'ai tout juste eu le temps d'empoigner mon appareil photo et de courir jusqu'à la rive avant que le ciel ne se recouvre d'une chape métallique.

Rivière

Image
L'hiver a la faculté de simplifier les couleurs. Un ciel blanc, des arbres gris, une eau vert émeraude. Une palette minimaliste qui invite à savourer la moindre nuance.

Noël

Image
La période de noël est l'occasion de réveiller la maison de campagne. Une bonne flambée, une brochette de grives bardées de lard, et ce lieu familier reprend vie le temps d'un succulent repas et d'une journée de pêche.

Problème de fond

Deux habitués du Blog m'ont dit (indépendamment) qu'ils n'aimaient pas le fond noir qui rend les photos trop clinquantes. Personnellement, je n'aime pas trop les photos sur fond blanc, qu'il s'agisse d'albums papier ou Web. (Curieusement, je préfère un fond blanc pour une exposition...). J'aimerais avoir votre opinion sur ce fond gris. Le préférez vous au fond noir ?

Je profite de l'occasion pour vous inviter à découvrir deux sites de photos que je trouve respectivement exceptionnel et très beau.

L'établi

Image
Il est l'âme et la mémoire de la maison rurale. C'est le lieu où mon père a créé les premiers équipements et rafistolé les meubles abimés; où mon frère réalisait des pistolets inoffensifs et des kartings qui ne l'étaient pas; où j'inventais des machines à faire mûrir les fraises plus dangereuses que des kartings. L'établi est le lieu où les rêves se transforment en rêves.

Maison

Image
Une maison de la vallée de la Vingeanne. J'ai utilisé le filtre "Topaz simplify" qui donne à la photographie un aspect pictural. On aime ou on aime pas. J'adore :-). La simplification de la scène est une ouverture sur l'imaginaire.

Réclame

Image
En parlant de murs et de crépis, il y en a qui tiennent le coup. Cette publicité peinte sur un mur à quelque pas de chez moi vante le nombre de lecteurs d'un journal dont le dernier numéro a été publié en 1937 :-).

Lichen

Image
J'adore les vieux murs patinés par le temps qui jalonnent nos campagnes. Leur beauté n'a rien de comparable avec l'uniformité des crépis des pavillons (tel que le mien :-\). On pourrait faire tout un blog uniquement sur ce thème. Avec l'âge, les murs tendent à devenir gris, mais en y regardant de plus près, ils présentent une infinité de détails et de couleurs.

Eau

Image
Une version un peu plus graphique, plus éludée de la scène précédente.

L'étang

Image
Voilà un lieu emblématique de la vie rurale. L'étang est une merveilleuse invention (à attribuer aux castors ?). Un terrain propice, une digue placée sur le cours d'un ruisseau, et voici un plan d'eau qui foisonne de vie : insectes aquatiques, mollusques, batraciens, poissons, oiseaux... Même en ce soir d'hiver, alors que toute cette vie est endormie, l'étang nous offre une agréable promenade. Regardez en arrière plan, il y a un tracteur tirant une charrue...

Cimes

Image
Une dernière touche de jaune automnal sur fond de cimes dénudées. L'hiver vient. Il va falloir en apprivoiser la beauté, la simplicité. Les pieds dans la boue, engoncés dans des vêtement chauds pour affronter le vent glacial, ce ne sera pas facile...

réminiscences

Image
Avec le vent, la pluie, et les premières gelées, la forêt s'est transformée. Mais alors que je pensais trouver les arbres complètement dénudés, j'ai eu la bonne surprise, en regardant en hauteur, d'en trouver quelques uns aux feuilles encore jaunes qui ressortent particulièrement dans la grisaille ambiante.

Si semblable et si différent

Image
J'ai hésité à publier cette dernière photo de la balade d'un soir magique dans le bois de Reneve, parce qu'elle ressemble aux autres. Mais je n'ai pas pu me résoudre à ne pas la mettre, parce qu'elle est aussi différente des autres que l'étaient chacune des scènes qui s'offraient à mon regard émerveillé ce jour là.